ghibli

Masashi Andô, l’animateur cinéphile, de Ghibli à CoMix Wave

En bref, le garçon a fait ses premières armes au studio Ghibli en 1991 en travaillant comme intervalliste sur Souvenirs goutte à goutte d’Isao Takahata. Il ne lui faudra que 4 ans pour figurer au poste de chara-designer et de directeur de l’animation pour le court métrage On your mark, avant de poursuivre sur Princesse Mononoké et Le voyage de Chihiro, pour ne citer qu’eux. Il devient ensuite indépendant, et se voit assigné aux même tâches sur Paprika de Satoshi Kon, ce grand rêveur. Et on peut encore ajouter sa direction de l’animation sur Tôkyô Godfathers (toujours le rêveur), Lettre à Momo d’Hiroyuki Okiura, avant d’atterir au studio CoMix Wave en participant au tout récent Your name de Makoto Shinkai, entre autres. Oui, bref, Andô est une pointure de l’animation japonaise, et aujourd’hui je me permets d’en accorder quelques mots à travers sa passion pour le cinéma, jusqu’à son arrivée au studio Ghibli.

(suite…)

Anime n’est pas Animation

En lisant le bouquin Nihon no anime ha nani ga sugoi no ka (En quoi l’animation japonaise est-elle cool ?) de Nobuyuki Tsugata 「津堅信之」, je découvre un peu tardivement que le sens des mots anime (prononce animé) et animation n’est pas le même entre l’Occident et le Japon.

Très souvent, le fan occidental d’animation japonaise utilisent le mot anime, ce qui lui permet de la comparer avec l’animation occidentale. Avec l’évolution du langage, on a fini par s’approprier ce mot avec un sens qui lui est propre. Du coup, tout ce qui est anime est forcément japonais, et tout le reste est animation (française, russe, américaine… et parfois japonaise si on ne connaît pas encore le mot anime).

Anime - Animation

Le Japon et le reste du monde

D’ailleurs, Tsugata explique son étonnement en ayant vu les rayons DVD d’animation des magasins au Canada et en Ireland, avec d’un coté un rangement pour les productions japonaises, et de l’autre avec tout le reste.

Cependant, au Japon, les mots anime et animation ont une définition un peu différente.

Le mot anime correspond à la production commerciale de dessins animés. Donc, toute les séries diffusées à la télévision, les films, bref, tout ce qui rapporte de l’argent est anime. Que ce soit au Japon comme dans le reste du monde. Ainsi, Disney = anime.

Quant à animation, il s’agit de la recherche artistique, parfois avant-gardiste, comme on la trouve souvent dans l’animation indépendante. Par exemple, on peut citer l’œuvre de Kôji Yamamura et celle de Mirai Mizue.

Atama yama de Kôji Yamamura (2002)

Toujours selon Tsugata, il existe aussi art animation. Mais l’expression est de moins en moins utilisée chez les fans et les spécialistes, car elle a le même sens qu’animation.

Maintenant, comme notre opinion sur l’art est forcément subjectif, est-ce qu’on peut juger qu’une scène d’un anime est animation, quand bien même elle rapporte du pognon à son animateur ? Iblard Jikan du studio Ghibli est anime ou animation ?

Iblard Jikan

Iblard Jikan de Naohisa Inoue (2007)

Source :

TSUGATA Nobuyuki, Nihon no anime ha nani ga sugoi no ka 日本のアニメは何がすごいのか, Shodensha Shinsho, 2014.

Publicités du studio Ghibli #1

En 2010, le studio Ghibli a produit une publicité pour fêter le 110e anniversaire des industries agro-alimentaire Nisshin Seifun. Elle a été réalisée par Katsuya Kondô, directeur de l’animation et chara-designer de Kiki, la petite sorcière (Majo no takkyûbin), Je peux entendre l’océan (Umi ga kikoeru) et de La colline aux coquelicots (Kokuriko-zaka kara), dans un style calligraphique au stylo-pinceau. Les chats Konyara sont une création du producteur Toshio Suzuki. Nous retrouvons également Goro Miyazaki à la conception des storyboard.

(L’homme et le blé sont amis depuis très longtemps)

Celle-ci a été produite en 2012.

(Ensemble, pour toujours)

© 2010 2012 Nisshin Seifun Group

Source : L’animation tue ! et catsuka.